• Bienfaits de l'oignon

    Les bienfaits de l'oignon

    Nutrition, diététiqueCertes, les oignons sont pénibles à cuisiner, mais découvrez avec cette actualité les particularités étonnantes de ce légume.

    Déjà, il faut savoir que l'oignon contient plus de sucres qu'une pomme, d'où ce côté très sucré des plats composés d'oignons cuits. L'oignoncontient par ailleurs de nombreuses vitamines : B6, B1 et B9 en particulier.

    Les oignons nous font pleurer lorsqu'on les coupe car cette action relâche des enzymes qui cassent les composés sulfurés instables qui atteignent l'oeil sous forme de gaz. Si vous souhaitez diminuer fortement ce problème, il suffit de refroidir les oignons dans le réfrigérateur ou en les plongeant plus de 30 minutes dans l'eau froide. Il vaut mieux aussi laisser la racine de ce légume afin de limiter le relâchement de ces gaz volatils.

    Dans de nombreuses cultures, on se sert des oignons pour guérir des maladies comme le rhume, les maladies cardio-vasculaires, les diabètes, l'ostéoporose etc. Une équipe de l'université d'Hokkaido Tokai (Japon) a de plus découvert une qualité étonnante de l'oignon: l'amélioration de la mémoire. 

    Des participants de l'étude ont pu mieux se souvenir d'éléments d'information après avoir ingéré des oignons légèrement cuits. Cette nouvelle découverte sera probablement utile à l'avenir pour aider les patients atteints d'Alzheimer ou de la maladie de Parkinson. 

    Les chercheurs japonais ont trouvé dans l'oignon des composés anti-oxydants qui semblent s'attacher aux toxines du cerveau et les éliminent. Ces composés sont libérés quand les oignons sont légèrement rapidement sautés dans la poêle, mais sont détruits si les oignons sont trop cuits. On trouve ces même composés dans des légumes apparentés comme l'ail et le poireau.
    L'oignon, un aliment médicament par excellence!

     

    La réputation des bienfaits de l'oignon se perd dans la nuit des temps. Dans l'ancienne Mésopotamie il avait la réputation de tout guérir et les études les plus récentes confirment de plus en plus la vaste diversité des pouvoirs curatifs et préventifs de l'oignon.

    L'aliment des centenaires

    Dans de nombreuses régions où abondent les centenaires l'oignon occupe une place de choix dans le menu quotidien. C'est particulièrement le cas dans les régions d'Europe Centrale.

    Il y a 30 ans le naturopathe Eric Nigelle disait de l'oignon qu'il s'agit d'un aliment énergétique et de soutien, et d'un aliment protecteur. Et que sa teneur en calcium-phosphore est intéressante pour les os.
    Que la conjugaison des propriétés de l'oignon en fait un stimulant de l'appareil digestif, notamment du foie et du pancréas, un régulateur de l'intestin, un protecteur de la perméabilité rénale. L'oignon est en effet un diurétique puissant. C'est un fortifiant général et un agent particulièrement indiqué pour la défense du terrain, un antibiotique naturel. 
    Selon les recommandations d'Éric Nigelle, l'oignon doit donc être perçu comme un excellent aliment pour élever nos défenses naturelles.

    Des propriétés contre le cancer

    Plus récemment, de nombreuses études confirment les pouvoirs extraordinaires de cette plante potagère. Aujourd'hui on reconnaît à l'oignon de très fortes propriétés antioxydantes. Il est très riche en une grande variété d'agents protecteurs du cancer. Il est particulièrement riche en quercétine, un antioxydant protecteur très efficace dans la prévention des cancers du tube digestif. 
    Une étude effectuée aux Pays-Bas a permis de démontrer que plus les participants consommaient de l'oignon à chaque jour, plus faible était le risque qu'ils développent un cancer de l'estomac. Les scientifiques pensent que la protection de l'oignon est due à ses propriétés qui empêchent la prolifération des cellules cancéreuses mais également parce qu'il anéantit les bactéries nuisibles qui peuvent déclencher un cancer de l'estomac.

    Un protecteur contre les allergies et un anti-inflammatoire naturel

    L'oignon serait également très bénéfique au niveau des voies respiratoires. Il contient des substances sulphurées qui inhibent la réaction allergique inflammatoire comme dans les cas de l'asthme.
    Les propriétés anti-inflammatoires de l'oignon peuvent être vérifiées lorsque l'on subit une piqûre d'insecte. La simple action de frotter une rondelle d'oignon crue soulagera et pourra même faire disparaître l'inflammation.

    Bon pour le système cardiovasculaire

    L'oignon posséderait encore d'autres propriétés, particulièrement bénéfiques au niveau cardio-vasculaire. Il abaisserait le taux de cholestérol et augmenterait le niveau de "bon cholestérol" HDL.

    L'ami du diabétique

    L'oignon posséderait des propriétés dont l'effet est comparable à celui de l'insuline. Ce serait la glucokinine qui donnerait à l'oignon ses propriétés hypoglycémiantes. La glucokinine, qui a la propriété de stimuler les îlots de Langerhans du pancréas. La glucokinine est une véritable hormone naturelle hypoglycémiante dont l'action n'est pas aussi rapide que celle de l'insuline médicamenteuse, mais elle est beaucoup plus durable et sans toxicité.

    Malgré ces formidables propriétés bénéfiques, il semblerait cependant que l'oignon ne convienne pas à tout le monde. Les personnes dites de type "sanguin" qui correspondent à un tempérament "pita" de la médecine ayurvédique, ne devraient pas consommer d'oignon.

    Le meilleur moyen de savoir si l'oignon est bon pour vous est de consulter un professionnel des soins de santé naturelle.

     

     

---------------------------------------

Image qui suit la souris