• Dépression et sérotonine

    Dépression et sérotonine.

    Des scientifiques viennent de découvrir une substance qui serait en cause au début d'une dépression et qui expliquerait sans doute comment fonctionnent les traitements déjà existants. Il s'agit d'une protéine qui agit sur certains récepteurs de sérotonine. 

    A la Rockefeller University, Paul Greengard, Prix Nobel de médecine et son équipe de chercheurs ont identifié la protéine p11 qui joue un rôle majeur dans la médiation de la sérotonine dans le cerveau. En effet, la majorité des traitements administrés aux dépressifs sont destinés à compenser la baisse de sérotonine qui intervient lors de l'apparition des pathologies psychiques, comme par exemple la dépression.

    depression-medecine.jpg
    Vers une solution contre la dépression ?

    La revue Science du 6 janvier présente un article expliquant les mécanismes mis en action par cette sérotonine sur les cellules, couvertes de 14 récepteurs de cette substance. L'un deux, le 5-HT1B a été associé avec la régulation de l'humeur. Associée à des chercheurs français et à une équipe du laboratoire Lily (fabricant du Prozac), l'équipe de Paul Greengard a observé que la protéine p11 agissait directement sur la présence du récepteur de sérotonine 5-HT1B qui se situe à la surface des cellules.

    Après diverses analyses sur les souris et sur des tissus humains prélevés post-mortem, les chercheurs ont découvert que le niveau de dépression était lié au niveau de sérotonine. Moins il y en a, plus l'humeur peut être maussade, plus il y a de risques d'être déprimé. Par ailleurs, les traitements anti-dépresseurs augmentent la quantité de la protéine p11. Elle apparaît donc comme un élément-clé pouvant expliquer l'apparition de la dépression qui seraient sans doute équipées de p11 moins efficaces que la normale.

    Ces découvertes permettront de développer des traitements mieux ciblés et donc plus efficaces.

    Source: NouvelObs.com 
---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris