• Histoire vraie et triste

    tristeHistoire vraie et triste !triste

    Sa mère n'avait qu'un seul œil.Il ne savait pas si elle était borgne de naissance ou si cela était arrivé après.Elle ne lui avait jamais dit et lui, cela ne l'intéressait guère de savoir: Il la détestait... Elle était comme un fardeau pour lui. Elle cuisinait pour des gens et faisait le ménage chez d'autres pour subvenir aux besoins de son unique fils. 
    Mais il y a eu ce jour, alors qu'il était encore en primaire, sa mère était venue lui dire bonjour. Il était si embarrassé. Comment pouvait-elle lui faire cela ? Il l'a ignorée, et  lui a jeté un regard rempli de haine et s'est enfui. 
    Le lendemain, à l'école, un de ses camarades lui a dit : 
    "hééé, ta mère n'a qu'un œil !! ". 
    Il eut envie de mourir tout de suite tellement cela le fit souffrir. Il voulait que sa mère disparaisse !! 
    Il est allé la voir ce jour-là, et il lui a dit : "Si tu veux que je sois heureux un peu, pourquoi tu ne meurs pas ??? Tu me fais honte !" 
    Sa mère n'a pas répondu... Il n'a pas eu le temps de penser une seconde à ce qu'il disait, parce qu'il 'était sous l'emprise de la colère. Il s'en moquait complètement, de ses sentiments. Il voulait qu'elle s'en aille de cette...cabane en ruines où ils vivaient, il ne voulait plus d'elle. Pour quitter au plus vite cette misère, il a étudié très dur, et a eu la chance d'aller en France pour terminer ses études. Puis il s'est marié,s'est acheté une maison et a eu des enfants. Il était heureux de sa vie, de ses enfants, et de tout ce qu'il avait. Jusqu'au jour où sa mère est venue lui rendre visite. Elle ne l'avait pas vu depuis de très nombreuses années, et n'avait pas vu ses petits enfants. 
    Quand elle est arrivée sur le pas de la porte, ses enfants se sont moqué d'elle, et lui, il l'a blâmée d'être venue sans être invitée ! D'ailleurs comment a-t-elle fait pour savoir où il vivait ?!!
    Il lui a hurlé : "Comment oses-tu venir chez moi, et faire peur à mes enfants !! DÉGAGE D'ICI, MAINTENANT !!" Et à cela, sa mère a calmement répondu : "Oh, je suis désolée. J'ai dû me tromper de maison." et elle s'est éloignée jusqu'à ce qu'il ne la voie plus. Un jour, une lettre d'un ami intime est arrivée de son pays natal ; Elle était dans la boite aux lettres de sa maison en France où il avait obtenu un bon emploi. Son ami l'invitait à son mariage.Pour y aller il avait menti à sa femme prétextant un voyage d'affaires. Après le mariage, il est allé à la vieille cabane où sa mère vivait seule, simplement par curiosité. Ses voisins l'ont informé qu'elle était morte juste la veille. Il n'a pas versé une seule larme.Au contraire, il a poussé un soupir de soulagement : "enfin elle est morte et je vais vivre sans avoir à toujours mentir à ma femme et à tous mes enfants qui croyaient que je n'avais pas de mère". a-t-il pensé. Les voisins  lui ont donné une lettre qu'elle voulait qu'il lise : 
    "                               Mon cher fils, 
    Je pense à toi tout le temps. Je suis désolée d'être venue en France et d'avoir fait peur à tes enfants. J'étais si heureuse quand j'ai appris que tu allais venir ici pour assister au mariage de ton ami.
    Mais je ne pourrais pas me lever du lit cette fois-ci, pour venir te voir. J'aurais tellement aimé te revoir pour la dernière fois parce que je sens que je vais enfin mourir et te laisser vivre ta vie.
    Je suis désolée d'avoir été un fardeau constant pour toi, pendant que tu grandissais. Tu sais, quand tu étais très petit, tu as eu un accident, et tu as perdu un œil. En tant que mère, je ne supportais pas de te voir grandir avec un seul œil. Alors je t'ai donné le mien. J'étais si heureuse pour mon fils, qui grandissait et qui voyait un tout nouveau monde pour moi, à ma place, avec cet œil. Je.Je pars heureuse en sachant que je continuerai à te voir vivre à travers cet œil que je n'ai pas hésité à te donner et tu sais, j'aurais aimé te donner également l'autre qui me reste , mais j'ai peur que cette fois-ci il ne te serve pas parce qu'il est devenu inutilisable,à force de pleurer en pensant à toi et à l'envie de te serrer contre moi comme au temps où tu n'avais qu'un seul œil et que je passais des nuits entières à te regarder dormir avec un orbite creux l ! J'ai travaillé dur jours et nuits et souvent j'ai même mendié pour disposer de la somme d'argent nécessaire pour l'opération.Maintenant je peux reposer en paix en sachant que tu es heureux et que tu as de beaux enfants.
    Adieu fils et que Dieu te bénisse !" 

    Ta mère qui t'aime beaucoup"pleurs

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris