• La cedille

    Comment maîtriser l'usage de la cédille ?

     Comment maîtriser l'usage de la cédille ?Simple petit signe typographique parfois ignoré de certains, la cédille s'avère pourtant indispensable à la bonne orthographe des mots marqués par des règles de prononciation précises, sous peine d'entraîner de la part du lecteur débutant des erreurs de lecture et de compréhension. Ses principes de fonctionnement, décrits ci-dessous, sont brefs et aisés à assimiler.
     
    Étapes de réalisation
    1
    Visuellement, la cédille consiste en la formation d'un petit "c" inversé, surmonté d'une courte barre verticale. Dans l'écriture manuscrite, elle vient se placer sous le "c" minuscule (ç) ; l'écriture imprimée offre la possibilité de la placer sous un "c" majuscule, mais cet usage n'est pas obligatoire.
    2
    Le rôle de la cédille est simple : permettre à la lettre "c" d'être prononcée [s] lorsqu'elle est placée avant certaines voyelles imposant la prononciation dure [k], à savoir "a", "o" et "u".
    3
    Ainsi, si le verbe "décoller" n'appelle pas de cédille sous le "c", le nom "garçon" en exige l'usage, sous peine d'être incorrectement prononcé "gar[k]on". La règle s'applique pour tous les mots de la langue française concernés : français, leçon, conçu, aperçu...
    4
    Par conséquent, devant les trois autres voyelles "e", "i" et "y", la cédille n'a pas à être utilisée puisque ces lettres imposent déjà une prononciation du "c" en [s] : placer, ciel, cygne...
    5
    À noter que l'usage de la cédille peut varier pour une même racine de mot utilisée sous diverses formes, et notamment pour les verbes : ainsi, "recevoir" se conjuguera "je recevrai" à la première personne du futur simple, et "je reçois" au présent de l'indicatif ou "nous reçûmes" au passé simple.
    Source:
    http://www.commentfaiton.com/fiche/
    voir/18172/comment-maitriser-l-usage-de-la-cedille
    En savoir plus :
    La cédille

    Histoire:

    La cédille n'est pas une lettre, mais un signe diacritique. Il s'agit, à l'origine, d'un petit zsouscrit. Le nom vient du diminutif de zeda en castillan, de zeta en latin et dzêta. Le motzedilla qui a été réformé en cedilla désignait le signe ou la lettre qui en était affectée. Son passage en français a altéré sa forme et sa prononciation, la cédille ne dérive pas de la lettre c. En tout cas, le signe est antérieur à la découverte de l'imprimerie et ce fait est notable, mais il a été adapté au français en 1531 par Tory puis réellement employé par le même Tory en 1533. Le mot n'apparaît dans les textes qu'au XVIIs.

    Pourquoi la cédille ?

      En espagnol, le c et le z ont la même prononciation devant e et i, ce sont des sifflantes sourdes. Mais devant ao et u, c garde sa valeur et il fallait indiquer esperança ou coraçón. Le petit z montrait que devait se lire comme un z. La Real Academia établit ensuite une réforme orthographique de 1741 à 1815 qui aboutira au remplacement de la cédille par un z : esperanzacorazón.

    Le problème de la prononciation c ou s était souvent résolu en français, avant la généralisation de la cédille, par l'ajout d'un e avant les voyelles aou, comme c'est le cas pour g. On conserve la trace de ce e diacritique dans l'adjectif douceâtre (et non douçâtre).
    Le français n'est pas la seule langue à employer la cédille sous le c. On la trouve en occitan, en portugais  (coração, cœur), en catalan (braç, bras) avec les mêmes valeurs qu'en français si ce n'est qu'elle figure en finale absolue pour le catalan. Elle existe aussi en turc où elle note l'affriquée « tch » (çocuk, enfant), tout comme en albanais (maçok, chat). L'alphabet latin du turc a servi de base aux alphabets latins des différentes langues turques ou persanes écrites dans les républiques de l'ex-URSS. On retrouve donc le ccédille avec cette valeur en azéri, en ouzkek, mais non en kazakh ou en tadjik.
    Quand la cédille ?

     Surtout jamais devant les voyelles eiy ! L'erreur est fréquente et l'on voit ces horreurs : içi, merçi, serviçe, lyçée.

    Par contre ne la négligez pas si vous entreprenez des travaux de maçonnerie, si vous donnez leçon, si vous demandez un glaçon, si vous vous plaignez d'un pinçon, si on vous demande une rançon.

     

    Écrivez les c cédilles majuscules comme pour les lettres minuscules. Ça ne sert à rien de tricher en choisissant Cela en tête de phrase. 

    Source :

    http://monsu.desiderio.free.fr/

    curiosites/cedille.html

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris