• Les énigmes du 11 septembre 2011

    Tout a-t-il été dit sur la «catastrophe» du 11 septembre 2001? Certes non! Loin s´en faut même, face aux invraisemblances de la version officielle et aux faits qui sont remontés ces dernières années à la surface, qui ont fait naître de nouvelles hypothèses allant à l´encontre des «vérités» de l´administration Bush Junior. Or, experts et analystes sont de plus en plus sceptiques quant à la version «officielle» des attaques contre les Tours Jumelles de New York. De fait, nombre d´experts et scientifiques remettent fortement en cause l´interprétation que les officiels américains avaient présenté comme la traduction exacte des attentats à New York, à Washington et en Pennsylvanie le 11 septembre 2001.
    Ce que les scientifiques mettent aujourd´hui en exergue, avec force démonstration, est le fait que les attentats attribués à la nébuleuse islamique d´Oussama Ben Laden, Al Qaîda, ne tient pas, ne tient plus la route, au fur et à mesure que sont mises au jour la sophistication inouïe et les moyens scientifiques et technologiques nécessaires à la destruction du symbole du libéralisme américain. Moyens que Al Qaîda est loin, très loin même, de posséder. Personne de sérieux et de sensé ne croit maintenant à la fable d´une Qaîda disposant d´une technologie et d´un savoir-faire que seuls les Etats-Unis et... Israël (singulièrement) en ont aujourd´hui les moyens. D´ailleurs, nombreux sont ceux qui ont émis des hypothèses sur la vraisemblable implication de la CIA (agence de contre-espionnage américaine) et du Mossad israélien (connu pour être le premier à avoir inventé le système des voitures piégées utilisées contre les dirigeants et les militants de la cause palestinienne dans les années 70/80) dans cette tragique comédie, qui a coûté quand même la vie à 3000 Américains et étrangers de passage aux USA. Ce postulat reprend toute son actualité et son crédit après les récentes déclarations de l´ancien président italien Francisco Cossiga, qui n´a pas hésité à briser l´omerta autour de cette affaire en affirmant qu´«il est connu au sein des services secrets italiens que les attentats du 11 septembre ont été préparés et organisés par la CIA» confirmant ainsi les soupçons sur l´impossibilité pour une organisation ne disposant pas du savoir-faire nécessaire d´accomplir cette extraordinaire prouesse technique et scientifique qu´a été la destruction ou la «démolition» du World Trade Center. Ainsi, outre l´emploi des avions, il a été fait appel à l´implosion des explosifs placés en des points stratégiques de la structure du WTC (technique récemment utilisée à Constantine pour la démolition des tribunes du stade Ben Abdelmalek). Ainsi, les tours s´étaient «effondrées de l´intérieur» comme le montrent, outre les images, les explications données par les scientifiques passionnés par ce cas. Chute qui n´aurait pu se produire avec les seuls avions qui ont frappé les tours du WTC. Ce qu´affirment les experts en thermodynamique. De fait, l´administration Bush qui venait de prendre - quelques mois plus tôt - en charge les destinées des USA et les néo-conservateurs avaient besoin d´un choc (à l´instar de l´attaque de Pearl Harbor) qui agirait comme catalyseur pour entraîner le peuple américain dans leur aventureuse stratégie de reconfigurer le monde aux couleurs US. Sans les attaques du WTC et du Pentagone, notamment, il n´y aurait pas eu les guerres en Afghanistan, puis en Irak et le remodelage du monde qui s´est en suivi, installant les Etats-Unis comme unique superpuissance mondiale. Au bout du compte, il y a trop de non-dits autour des attaques du 11 septembre dont les énigmes demeurent entières.

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris