• Les zombies.

    Les zombies :

     

    A première vue, on pourrait se demander ce que vient faire ce chapitre dans la partie sur les "phénomènes inexpliqués" d'un site de parapsychologie se voulant sérieux ! Que viennent y faire des personnages de films d'horreurs ?

    Si pour la plupart d'entre nous, les zombies - appelés également morts-vivants - sont tout de suite associés à la cinématographie d'épouvante, d'autres sociétés croient en leur existence. Et à juste titre, car ils existent ! Mais il n'y a rien de surnaturel là-dedans. Et je pense qu'il est utile d'en toucher quelques mots ici, afin de démystifier ce phénomène intriguant, angoissant, et surtout mal connu.

     

    La zombification est à rapprocher du vaudou, religion principalement pratiquée en Haïti. Je dis bien "religion", car c'en est réellement une, loin de se limiter à la zombification et aux poupées vaudous (Voir bibliographie).

    Les zombies se trouvent donc surtout en Haïti. Ils ont une démarche raide, une voix nasillarde, et le regard hagard. Mais ils ne reviennement pas d'outre-tombe. Du moins, pas tout à fait :

    Les zombies sont ni plus ni moins que des victimes des Oungan "servant des deux mains" (c'est-à-dire des prêtres vaudou pratiquant la magie et la sorcellerie), qui leur a administré de la "poudre à zombie". Cette poudre contiendrait du "poisson souffleur" (ou "puffer fish"), dont la peau contient de la tétrodoxine, une toxine mortelle; les carcasses séchées d'un crapaud pilé, de l'espèce "bufo marinus", vénimeux, contenant des hallucinogènes, des anesthésiques, et des molécules chimiques s'attaquant au coeur et au système nerveux; des plantes : de l'albizzia, contenant de la saponine, qui peut perturber la respiration; ainsi que deux lézards récemment tués; un ver polychète; et des os humains réduits en poudre - certainement plus pour le folklore qu'autre chose -.

    Cette poudre à zombie est versée, le plus souvent, dans une chaussure ou sur le dos de la victime, de manière à ce qu'elle imprègne la peau.

    Elle aura alors pour effet de présenter chez la victime les mêmes symptômes que ceux s'observant lors d'une mort clinique. Ne pouvant qu'entendre ce qui se passe autour de lui, sans pouvoir bouger ou parler, la victime n'a qu'à assister, passivement, à son propre enterrement !

    Jusqu'à ce que le sorcier vienne exhumer le corps du cercueil, pour lui administrer un antidote. Si cette potion le "ramène" à la vie, il sera également drogué, sous-alimenté, laissé dans un état de semi-conscience.

    Pour quelle raison ? Et bien tout simplement pour se servir de lui comme esclave dans les plantations.

    vaudou.JPG (19320 octets)

    Peinture d'Hector Hyppolite

    Pour éviter cela, lorsqu'un individu meurt, il est fréquent à ce que la famille empoisonne ou décapite le corps du défunt, afin qu'il ne devienne pas un zombie.

    Source:

    http://guico.chez.com/PIzombies.htm

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris