• Papa

    "Papa"
     Par Claude Barzotti 


    On parle souvent des mammas
    On oublie parfois les papas

    Venus du fond de l'Italie
    De Pescara, de Napoli
    Ils étaient bien souvent maçons
    Devenus des mineurs de fond
    Ils mettaient du coeur à l'ouvrage
    Tout au bout de ce long voyage
    On a grandi avec l'amour
    Y avait jamais de mauvais jours
    Les fins de mois étaient fragiles
    Et c'était parfois difficile
    Mais quand on a au fond du coeur
    Des jardins parfumés de fleurs
    Ils nous apportaient le soleil
    Un nouveau pays des merveilles

    Papa, papa, papa
    Si tu n'avais pas été là
    Dis-moi qu'aurais-je fait sans toi ?
    Papa, papa
    Si tu n'avais pas été là
    Qu'aurais-je fait de mes dix doigts ?

    Les cheveux noirs devenus blancs
    Avec la pluie, avec le temps
    Ils n'ont pas perdu leur accent
    Et leurs mains parlent encore vraiment
    Elle est arrivée enfin l'heure
    De ne plus se fatiguer le coeur
    De se reposer en famille
    Les papas ont les yeux qui brillent
    On n'a pas tous la même histoire
    Non mais ça y ressemble un peu
    Qui n'a pas eu envie un soir
    De dire : «Papa, je suis heureux
    Je suis heureux, je te le dois
    Je suis ici c'est grâce à toi
    Je trouve pas les mots pour dire merci
    A toi et à maman aussi»

    Papa, papa, papa
    Si tu n'avais pas été là
    Dis-moi qu'aurais-je fait sans toi ?
    Papa, papa
    Si tu n'avais pas été là
    Qu'aurais-je fait de mes dix doigts ?

    Toi tu m'as donné la musique
    Le coeur et l'âme romantique
    Avec ces instants si magiques
    De tes souvenirs nostalgiques

    Papa, Papa, papa
    Et si un jour tu n'es plus là
    Comment vais-je vivre sans toi ?