• Souvenez-vous

    livres

    Pierre Bachelet

    Souvenez-vous

     
    Il y avait des arbres, il y avait des oiseaux
    Le blé devait se moissonner bientôt
    C'est tellement beau l'été qu'on peut pas croire
    Que c'est la guerre qui fait marcher l'histoire
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous

    Les hommes sont arrivés par les labours
    Ils ont pris position dans les faubourgs
    C'est drôle d'être réveillé en pleine nuit
    Et de se dire que la paix est finie
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous
    C'est drôle d'être réveillé en pleine nuit
    Et de s'enfuir avec un vieux fusil
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous

    Puis ils ont occupé la préfecture
    Tué quelques otages le long d'un mur
    C'étaient des paysans, un charpentier
    Et la femme du petit vieux d'à côté
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous

    Et pour ceux qui n'ont pas été d'accord
    Ya eu les barbelés, les miradors
    Ça se passe toujours de la même manière
    De tous les côtés du rideau de guerre
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous


    Bien malin qui peut dire honnêtement
    Où se sont passés ces évènements
    Mais méfions nous qu'en y mettant des noms
    On se trompe de lieu ou d'opinion
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous

    Aujourd'hui il y a des arbres et des oiseaux
    Et le blé doit se moissonner bientôt
    C'est tellement beau l'été qu'on peut pas croire
    Qu'une guerre pourrait faire basculer l'histoire
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous
    C'est tellement beau l'été qu'on a envie
    De défendre la paille avec l'épi
    Souvenez-vous je n'aimais que vous
    Je n'aimais que vous

    Souvenez-vousLivresSouvenez-vous

---------------------------------------

Image qui suit la souris