• Vitamine E

    SommaireLa vitamine E
    • A quoi sert la vitamine E...
    • Prévention des maladies cardio...
    • Apport nutritionnel conseillé
    • Où trouve-t-on la vitamine E...
    • Nos conseils

    Cette vitamine possède une forte propriété anti-oxydante, comme les vitamines C et A, le sélénium. A ce titre, elle a des vertus contre le vieillissement des tissus et des organes, et pourrait même avoir des propriétés préventives contre certaines maladies.

    A quoi sert la vitamine E ?


    La famille de la vitamine E comprend huit substances dont la plus connue est l’alpha-tocophérol. L’une des principales fonctions de la vitamine E est sa qualité anti-oxydante, en contribuant à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. Ainsi, elle participe à la protection des cellules (intervient surtout au niveau de leur membrane) et aurait un intérêt particulier dans la protection des vaisseaux. Elle a d’ailleurs aussi une action anti-coagulante. 

    Prévention des maladies cardiovasculaires, des cancers, des affections liées à la vieillesse


    De nombreuses études ont été menées sur cette vitamine, laissant entendre qu’elle pourrait avoir un intérêt dans la prévention voire le traitement de nombreuses maladies (veineuses, artérielles, certains cancers, lamaladie d’Alzheimer (à un stade précoce), une maladie de la rétine (dégénérescence maculaire liée à l’âge), la cataracte...).

    Ainsi, la vitamine E est parfois utilisée dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Certains médecins prescrivent des suppléments en vitamine E en cas de problèmes cardiovasculaires, comme un taux trop élevé de cholestérol. 

    Mais des études se seraient révélées contradictoires sur l’efficacité de la vitamine sur les affections vasculaires et d’autres maladies

    Apport nutritionnel conseillé


    L’apport conseillé quotidien en vitamine E pour un adulte est d’environ 12 mg, un peu moins chez les enfants, mais plus chez les personnes âgées. Une grande étude menée en 1988 (Su.vi.max) a montré qu’en moyenne, nous avions en France des apports insuffisants en vitamine E, même si d’importantes carences sont assez rares dans les pays industrialisés.
    Les risques de carence concernent avant tout les personnes atteintes de maladies chroniques de l’intestin limitant l’absorption des matières grasses, ou en raison de la prise de médicaments qui diminuent l’absorption des matières grasses.

    Où trouve-t-on la vitamine E ?


    Les apports naturels en vitamine E peuvent être satisfaits par plusieurs types d’aliments :
    - Huiles végétales (de germe de blé, de tournesol…), margarine, 
    - Noix, noisette, amande, germe de blé, abricot sec,
    - Huile de foie de moruecrabethon à l’huile,
    Légumes verts à feuilles (choux, épinards, mâche…). 

    Nos conseils


    > En raison de ces vertus anti-oxydantes, la vitamine E est présente dans de nombreuxcompléments alimentaires et conseillés (rarement) par des médecins.

    > Si vous décidez de prendre des compléments de vitamine E, faites-le sur une période limitée (de 3-4 semaines).

    > Si vous prenez un traitement anticoagulant, ne prenez pas de complément de vitamine E, sans au préalable contacter votre médecin.

    > Si vous vous êtes enceinte, ne prenez pas de vitamine E sans avis médical.

    > Lisez aussi notre dossier : Cuisinez en faisant le plein de vitamines !

    Source : Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa).

--------------------------------------------------------

Image qui suit la souris