• Des larmes de cristal

    Les larmes de cristal de Hasnah Mohamed Meselmani - Vu 39271 fois.

    En 1996, une jeune libanaise crée l'émoi dans la presse, durant sept mois ses yeux vont pleurer des cristaux de verre pouvant couper du papier sans en ressentir le moindre mal. 

    Les articles de journaux d'une telle annonce ont de quoi surprendre, la vidéo qui en résulte encore plus. 

    On y voit cette jeune fille âgée de douze ans du nom de Hasnah Mohamed Meselmani avec son père, pleurer des larmes de cristaux et cela en gros plan. 

    Les examens des médecins sont sans appel, ils confirment que cette jeune fille pleure bien des cristaux et n'ont aucune explication à ce sujet. 

    L'histoire fait sensation, la vidéo se diffuse un peu partout, certains parlent d'un miracle d'autre d'un énorme canular. 

    Coup de théâtre, le père de la jeune fille avoue que la vidéo est truquée et que c'est un « fake ». Hasnah Mohamed Meselmani n'aurait jamais pleuré des cristaux de larme capable de couper du papier. 

    Les sceptiques crient aux « Je l'avais dit ! », les autres qui ont vu le cas de Hasnah Mohamed Meselmani comme un miracle sont déçus et d'autres s'interrogent. 

    Pourquoi les médecins qui ont examiné cette petite fille ont-ils confirmé cette histoire ? 
    Comment et dans quel but le père a-t-il truqué la vidéo ? 

    Un journaliste de Share International au Liban, Nabil Matraji, a voulu approfondir cette étonnante histoire et les confidences de la petite Hasnah et de sa famille, vont grandement l'étonner. 

    En mars 1996, la jeune Hasnah revient de l'école toute affolée et va rejoindre ses parents pour leur raconter une histoire totalement folle. 

    Elle explique à sa famille qu'elle était à l'école quand elle a senti quelque chose d'étrange dans son œil gauche et qu'elle aurait pleuré une larme de verre. 

    Pendant qu'elle raconte son récit, ses parents vont voir une larme de Crystal perler de l'œil de leur fille. 

    Son père inquiet pour sa fille l'emmène dans la ville de Chtaura voir le docteur Araji, un ophtalmologiste. 

    Le docteur Araji va garder la petite Hasnah pendant deux semaines et gardé les cristaux qui s'écoulent de son œil. 

    Il affirmera que les cristaux sont naturels et déclare qu'il n'a aucune explication scientifique, pour lui cela pourrait être compris comme un acte de Dieu. 

    Le Père de Hasnah va alors voir un autre spécialiste, le Dr Salamoun à l'hôpital de l'université américaine de Beyrouth. 

    Alors que Hasnah était sous observation des larmes de cristaux perlaient des yeux de la jeune fille. 

    L'histoire devenue publique les chaînes de télévisions et les journalistes affluèrent à la maison de la de la famille Meselmani pour rencontrer la fille avec les larmes de cristal. 

    La petite Hasnah prétend, que quelques jours après les premières apparitions de ces larmes elle aurait eu une vision. 

    Une nuit où elle ne dormait pas elle aurait entendus frapper à sa fenêtre. 

    Intriguée, elle se serait levée pour aller voir à sa fenêtre et aurait vu un homme vêtus de blanc assis sur un chevale blanc. 

    Le chevalier blanc lui aurait souri et l'aurait appelé par son nom en lui demandant si elle voulait le rejoindre dehors pour lui parler. 

    Hasnah serait sorti de chez elle et le chevalier blanc se serait présenté à elle comme étant un messager de dieu. 

    Il lui aurait expliqué que ses larmes de Crystal provenaient de la volonté de dieu. 

    Le chevalier blanc serait revenu plusieurs fois parler à Hasnah et lui aurait même donné des conseils.

    Quand Hasnah lui a demandé quand ses larmes cesseraient il lui aurait répondus que cela dépendait seulement de la volonté de dieu. 

    Durant une rencontre le chevalier blanc lui aurait conseillé de quitter temporairement la maison avec sa famille car quelque chose de désagréable aller se produire. 

    La famille de Hasnah va suivre le conseil du chevalier blanc et quitter la maison, hormis un de ses frères. 

    Le lendemain, son frère est impliqué dans un accident de la circulation, bien que sa voiture soit fortement endommagée, le frère d'Hasnah sans sort sans une égratignure. 

    Le soir même, le chevalier blanc aurait dit à Hasnah : 
    « N'ai-je pas dis que vous deviez tous quitter la maison? » 

    Des experts venant de l'Arabie Saoudite ont recueillis les cristaux pour les observer en laboratoire et ont certifié de leur authenticité.

    Les autorités saoudiennes seraient alors rentrées en contact avec le père de Hasnah et lui aurait proposé une somme de 50.000 dollars pour étouffer l'affaire qui commençait à faire grand bruits dans les médias. 

    La famille Meselmani étant peu fortunée, le père de Hasnah aurait accepté l'argent. 

    Le père de Hasnah aurait alors accepté de tourner cette vidéo pour qu'elle soit diffusée et qu'elle soit prise selon lui pour une énorme fraude afin de dissiper l’affaire. 

    En attendant la vidéo est passée pour une fraude après l'aveu du père d'Hasnah, sans qu'aucune explication ne soit faite sur les raisons qui auraient poussé des spécialistes à authentifier les cristaux et sans expliquer comment ils auraient été abusés. 

    Sur la vidéo les gros plans montrent bien les cristaux sortir de l'œil de la petite fille avec l'aide de son père. 
    Comment aurait-il truqué la vidéo ? 
    Le journaliste qui a filmé la vidéo était-il complice ? 

    Pour beaucoup cette histoire est classée dans les canulars mais d’autres personnes s’interrogent encore et pensent que toute la lumière n’a pas encore été faite sur l’histoire de la fille qui pleurait des larmes de cristal.

    Vous êtes seule juge !

    Les larmes de cristal de Hasnah Mohamed Meselmani a été vue 39271 fois.

Image qui suit la souris

************************************************