• L'argumentation

    C'est quoi l'argumentation ? 

     

    L'argumentation

     

    Quand on expose une idée et qu'on veut convaincre la personne ou les personnes à qui on s'adresse on a besoin de renforcer son idée par → des arguments c'est-à-dire par un raisonnement où l'on présente des faits ou des preuves et tout ce qui peut rendre notre idée acceptable et convaincante. 

    On peut dire qu'un argument est un raisonnement, un fait ou un exemple, destiné à  prouver une affirmation ou une proposition quelconque.

    Par exemple, si vous souhaitez sortir ce soir et que vous devez, pour cela, obtenir l'autorisation de vos parents, nul doute que vous sachiez trouver des "arguments", c'est-à -dire le moyen de les→convaincre. Un argument est donc un élément de raisonnement qui doit être à la fois→le plus juste possible et capable de convaincre celui qui va vous lire ou vous entendre de la justesse de la proposition qu'il est censé soutenir. Pour revenir à  notre exemple, vous savez très bien que si vous donnez comme argument à  vos parents que les alcools seront gratuits, bons et abondants, il y a peu de chance de les convaincre. Vous allez donc "choisir" vos arguments à  la fois en fonction de la justesse de l'argument et en fonction de la proposition que vous cherchez à  argumenter, compte tenu aussi de la personne à  laquelle vous vous adressez.Remarquez bien qu'avant de trouver des arguments, il faut avoir une proposition à  prouver. La première chose est donc toujours de savoir quelle idée vous cherchez à  montrer : c'est pourquoi dans la première étape, on vous a conseillé, après avoir compris la question posée, de chercher une première réponse à  la question.C'est à  propos de cette réponse que vous allez chercher des arguments. 

    Quand votre enseignant vous reproche de ne pas développer vos idées, quand il vous dit que la réponse est correcte mais qu'elle n'est pas argumentée, cela signifie que vous n'avez pas exposé de manière claire, en liaison avec le sujet, les éléments factuels, statistiques, historiques, les mécanismes, etc., qui justifient que vous donniez cette réponse. 

    Apprenez à argumenter en utilisant des→connecteurs de phrases

    Si je veux argumenter une idée, un fait, je dois classer ma démonstration :
    Je débute par:
    - premièrement / d'abord / tout d'abord / en premier lieu.
    Puis j’ajoute des éléments :
    - en outre / de plus / par ailleurs / ensuite / d'une part... d'autre part / en second lieu .
    Je mets d’autres idées en parallèle, pour comparer: 
    - également / de même / ainsi que / encore / aussi.
    Je conclus:
    - enfin / en dernier lieu / en somme.
    Si je veux développer une idée après l’avoir introduite:
    Je l’explique: 
    - c'est-à-dire / en d'autres termes / car / c'est que .
    Je donne un exemple :
    - ainsi / par exemple / notamment / comme / en particulier.
    J’apporte une preuve :
    - en effet / du fait de.
    Je reconnais éventuellement une incidente :
    - or.
    J’apporte éventuellement un nouvel élément : 
    - d'ailleurs / et puis / certes / bien que.
    Je veux argumenter en opposant des idées, des faits:
    Pour marquer une forte contradiction :
    - mais / en revanche / alors que / tandis que / au contraire / et non / bien que.
    Pour rectifier :
    - en réalité / en vérité / en fait.
    Pour marquer une opposition modérée :
    - cependant / néanmoins / pourtant / toutefois.
    Pour surenchérir ou atténuer :
    - voire / même / du moins / tout au moins / à tout le moins.
    Je veux définir la cause :
    -car / parce que / puisque / sous prétexte que / soit que ... soit que ... / non que ( + Subjonctif ) ... mais parce que / par peur de / faute de / grâce à .
    Je veux définir les conséquences :
    -donc / de sorte que / de façon que / tellement que / au point de / de manière à / ainsi / en effet / par conséquent / alors .
    Je relève les oppositions : 
    - alors que / sauf que / mais / même si ( + Indicatif ) / quand bien même ( + Conditionnel ) / en revanche / au contraire / par contre.
    J’établis les comparaisons : 
    - comme / autrement que / comme si / aussi ... que / moins... que / plus...plus... / ainsi que / de même que / contrairement à.
    J’admets, je fais des concessions : 
    - bien que ( + Subjonctif ) / toutefois / néanmoins / cependant .
    Je pose mes conditions :
    - si / au cas où ( + Conditionnel ) / à moins que ( + Subjonctif ) / pourvu que ( +Subjonctif )

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris