• La modalisation

    La modalisation

    C'est au juste la modalisation ?

    La modalisation, c’est l’art de nuancer son discours selon l’impression que l’on veut produire sur le destinataire. Repérer la modalisation, c’est reconnaître les marques de jugement du locuteur = l’expression de sa subjectivité. 

    Les outils de la modalisation :

    Selon les outils employés, le discours aura un degré de certitude ou d’ incertitude plus ou moins fort.

    - des adjectifs : sûr, certain, inévitable, clair, évident… / douteux, incertain, vraisemblable, probable, possible…

     Exemple : - phrase neutre : Cet automobiliste a une conduite à risque.

    ► phrase modalisée : Il est évident que cet automobiliste a une conduite à risque.

     - des adverbes : assurément, forcément, réellement… / vraisemblablement, peut-être

    ► Cet automobiliste a réellement une conduite à risque.

     - des expressions toutes faites : à coup sûr, sans aucun doute… // selon toute vraisemblance, à ce qu’on dit, je ne sais quel…

    Selon toute vraisemblance, cet automobiliste a une conduite à risque.

     - des verbes d’opinion : assurer, affirmer, certifier… / penser, croire, douter,         supposer, souhaiter, espérer…

    Je crois que cet automobiliste a une conduite à risque.

     - un mode verbal : le conditionnel.

    ► Cet automobiliste aurait une conduite à risque.

     - un temps verbal : le futur antérieur.

    ► Cet automobiliste aura eu une conduite à risque.

    - un vocabulaire péjoratif ou mélioratif.

    ► Cet automobiliste a une conduite condamnable.

     - des figures de style : analogies (comparaisons, métaphores), périphrases, antithèses, euphémismes…

    ► Cet automobiliste conduit à tombeau ouvert.

    Un autre exemple :

    Il a eu un accident-----------> il a peut-être eu un accident---------> il a eu un terrible accident-------------> je crois qu'il a eu un accident----------> il aurait eu un accident

    Pour résumer:

    La présence de l’émetteur ( celui qui parle ou qui écrit) dans son énoncé(phrase dite ou écrite) ne se voit pas qu’à la présence des pronoms liés à cet émetteur (je, nous, mon, notre, ...). En effet, l’émetteur peut aussi manifester sa subjectivité (il manifeste son point de vue,ses sentiments personnels...), en indiquant par des indices ses sentiments ou son avis par rapport à ce qu’il dit, même dans un texte à la 3ème personne. On appelle modalisation l’ensemble de ces indices.

    I---------------------I