• Le cholestérol

    imgDéfinition du cholestérol

    Le cholestérol est la substance lipidique la plus abondante du monde animal et la plus importante d'un point de vue métabolique notamment en tant que précurseur des hormones stéroïdes.

    C'est un stérol qui a deux origines : 
    - une origine exogène : alimentation
    - une origine endogène : biosynthèse. Le foie est l'un des principaux sites de synthèse.

    Le cholestérol est présent dans toutes les cellules. Son taux élevé peut entraîner des calculs biliaires ou constituer un facteur de risque de l'athérosclérose.

    Il peut se présenter sous deux formes :
    forme libre c'est à dire non associé à une autre substance. Le cholestérol se situe à la surface de la lipoprotéine
    forme estérifiée c'est à dire lié à un acide gras pour former des stérides. Le caractère faiblement hydrophile qui pouvait exister dans l'autre forme est alors totalement supprimé.

    imgRôle du cholestérol

    - Le cholestérol est le constituant indispensable de nos cellules. C'est le composant fondamental des membranes cellulaires : une partie importante du cholestérol est en effet utilisée pour la constitution de la couche lipidique des membranes plasmiques. Il a également un rôle dans la fluidité des membranes
    - Le cholestérol est le précurseur des hormones stéroïdes
    - Le cholestérol est entre autres utilisé par notre organisme pour la fabrication de substances comme la vitamine D
    - C'est le constituant essentiel de la bile.

    imgLa notion de "bon" et "mauvais cholestérol"

    Il n'existe évidemment pas deux molécules différentes de cholestérol. Mais le cholestérol est véhiculé dans le sang par des systèmes de transport aux rôles très différents : les lipoprotéines LDL (lipoprotéines de petite densité) et HDL (lipoprotéines de haute densité). C'est pour cela qu'on distingue le cholestérol-HDL et le cholestérol-LDL, l'ensemble formant le cholestérol total. 

    - Les HDL récupèrent le cholestérol dans les organes qui en ont trop pour le rapporter au foie où il est éliminé. Elles ont la faculté de nettoyer nos artères de tous les dépôts lipidiques de mauvaise qualité et de réduire le risque de voir apparaître une plaque athéromateuse. On parle de "bon cholestérol".

    - Les LDL déposent le cholestérol sur les parois des artères. Il se forme alors, petit à petit, de véritables plaques de graisse, appelées athéromes. On parle dans ce cas de"mauvais cholestérol".

    Les études épidémiologiques ont permis de montrer que l'excès de "mauvais cholestérol" et le manque de "bon cholestérol" étaient des facteurs de risque de maladie cardio-vasculaire. Le cholestérol est un des agents responsables de l'athérosclérose qui conduit aux maladies cardio-vasculaires.

    imgTaux de cholestérol

    Il est possible d'établir le taux "normal" de cholestérol dans le sang : le cholestérol total et le cholestérol sous sa forme combinée car accolé à des protéines dites de faibles (LDL) et hautes densités (HDL).

    Cholestérol total
    pour une personne sans facteur de risque
    inférieur ou égal à 2,30 g/l
    Cholestérol total 
    pour une personne avec facteur de risque
    inférieur ou égal à 2 g/l
    Cholestérol HDL supérieur ou égal à 0,55 g/l
    Cholestérol LDL
    pour une personne sans facteur de risque
    inférieur ou égal à 1,50 g/l

    Cholestérol LDL
    pour une personne avec facteur de risque


    inférieur ou égal à 1,20 g/l

    Certains médecins préfèrent demander un dosage spécifique du LDL et du HDL, le résultat de ce dosage se traduisant par le rapport suivant :

    (cholestérol total / HDL) inférieur ou égal à 4,5

    Plus le rapport est élevé, plus le risque cardio-vasculaire est grand.

    L'élévation du taux de cholestérol sanguin (hypercholestérolémie) est très souvent le résultat d'une mauvaise hygiène de vie. Dans certains cas isolés, d'autres causes (prédisposition, diabète, troubles organiques) peuvent également jouer un certain rôle. 
    Il faut signaler également l'existence d'hypercholestérolémies essentielles qui sont souvent héréditaires (hypercholestérolémie pure et familiale, homozygote et hétérozygote).

    imgComposition des aliments en cholestérol

    Exemples de composition des aliments en cholestérol 
    (Source : Les hypercholestérolémies - E. Bruckert, D. Thomas - Editions John Libbey Eurotext)

    Aliment Contenu moyen
    (en mg pour 100 g d'aliment)

    Oeufs
    Abats, cervelle
    Langue de boeuf
    Foie
    Jambon maigre
    Jambon
    Rillettes
    Saucisses
    Pâté
    Foie gras
    Volailles
    Poissons

    250 à 300 mg par oeuf
    2 000 mg 
    140 mg
    300 à 400 mg
    30 mg
    60 mg
    100 mg
    100 mg
    200 à 300 mg
    400 mg
    100 mg
    60 à 100 mg

    imgTraitements du cholestérol

    Deux types de traitement : 

    - des régimes diététiques adaptés afin de normaliser l'hyperlipémie. Un régime enrichi en graisses saturées élève la cholestérolémie et le taux des lipoprotéines LDL, alors qu'un régime enrichi en graisses polyinsaturées réduit ces paramètres.

    - des médicaments hypocholestérolémiants. Il existe deux catégories de médicaments : les fibrates dits de deuxième génération qui ont un fort effet sur les élévations combinées du cholestérol et des triglycérides (particulièrement utiles chez les diabétiques) et les statines qui ont un très fort effet d'abaissement du LDL cholestérol, alors qu'elle abaissent peu les triglycérides et élèvent modérément le bon cholestérol. Ces traitements sont importants car ils constituent un volet essentiel de la prise en charge correcte des diabétiques. En effet, beaucoup de diabétiques ont un taux de "mauvais cholestérol" trop élevé.

               I-----------------------------------------I

    PLUS:

    Traitement

    Lorsqu’on désire diminuer les quantités de cholestérol présentes dans l’organisme, quelles sont les possibilités ?

     

    La solution la plus facile et la plus sensée, est de diminuer les apports de cholestérol par un régime. C’est la première chose que vous proposera un médecin si vos lipides sanguins sont peu élevés. Lorsque cette solution est insuffisante, le médecin pourra avoir recours au médicaments.

     

    Le régime alimentaire

     

    Aujourd'hui la nourriture moyenne fournit environ 600 mg de cholestérol par jour alors qu'il ne faudrait pas dépasser 300 mg.

     

    Le patient doit :

     

    • Consommer de préférence des graisses végétales poly-insaturées et mono-insaturées (tournesol, maïs, soja, colza, noix, olive, pépins de raisin) ;
    • Eviter les graisses d'origine animale et les graisses saturées (lait entier, beurre, viandes grasses, charcuteries, etc.) ;
    • Eviter les aliments riches en cholestérol : jaune d'oeufs, abats (cervelle, rognons, foie), noix, amandes, crème fraîche, homard, crustacés, oeufs de poissons dont le caviar ;
    • Préférer le poisson, le veau, les volailles, le cheval aux viandes grasses et consommer très peu d'alcool.

     

    Lorsque le régime ne suffit pas à ramener le taux sanguin du cholestérol à la normale, des médicaments hypolipémiants ou hypocholestérolémiants doivent être prescrits.

     

    Les médicaments : les hypolipémiants

     

    Ils en existe plusieurs grandes familles parmi lesquelles figurent les fibrates et les statines.

     

    La stratégie des traitements médicamenteux actuels de l’hypercholestérolémie comporte deux axes principaux :

     

    • Diminuer la production naturelle de cholestérol par le foie.
      Cela peut se réaliser en inhibant certaines enzymes de la chaîne de fabrication comme par exemple la HMG CoA réductase, traduisez HydroxyMéthylGlutaryl CoenzymeA réductase. Une enzyme est une protéine qui va provoquer ou faciliter une réaction biochimique. La HMG CoA réductase est une enzyme clé de la synthèse du cholestérol au niveau du foie. Son inhibition réduit donc les taux sanguins de cholestérol car 70% du cholestérol de notre corps provient de notre foie. C’est un des modes d’action des hypolipémiants de la famille des statines(simvastatine, pravastatine, fluvastatine, cérivastatine et atorvastatine). Cette famille est susceptible d’interagir avec d’autres médicaments comme les anticoagulants oraux.

     

    • Augmenter l’élimination naturelle du cholestérol de la circulation sanguine.
      Les hypolipémiants de la famille des fibrates (clofibrate, fénofibrate, ciprofibrate,bézafibrate et gemfibrozil) permettent, entre autres, une modification de la capture du cholestérol, et en particulier du « mauvais cholestérol », par nos cellules. Ils diminuent ainsi les quantités de cholestérol et de triglycérides circulants dans notre sang. 
      Par ailleurs, une partie du cholestérol sanguin est excrété naturellement dans l’intestin par la bile, sous forme d’acides biliaires. Dans l’intestin, ces acides biliaires sont réabsorbés plus ou moins selon certains facteurs. En empêchant cette réabsorption, on augmente l’élimination dans les selles et on diminue la quantité de cholestérol dans le sang. La colestyramine est une résine qui bloque les acides biliaires dans l’intestin et empêche leur réabsorption. Ce qui entraîne une baisse du cholestérol dans le sang. Ce médicament peut entraîner une constipation, ce qui peut parfois conduire à l’arrêt du traitement. De plus, il diminue aussi l’absorption d’autres médicaments, entraînant des interactions médicamenteuses.

     

    Quand seul le taux de triglycérides est élevé (cholestérol normal), si le régime et la suppression des boissons alcoolisées ne suffisent pas, on utilise les fibrates ou les huiles de poisson riches en acides gras dits oméga 3-polyinsaturés.

     

---------------------------------------

Image qui suit la souris

Image qui suit la souris