• Les erreurs fréquentes

    Les erreurs courantes en français

     
    Petit récapitulatif des erreurs rencontrées fréquemment. 

    Tout - tous



    Tout peut être déterminant indéfini, adjectif, pronom indéfini, nom ou adverbe.

    Tout déterminant indéfini : varie seulement en genre et non en nombre.

    Il signifie « chaque, n'importe quel » :

    Tout légume est bon pour la santé.

    Il exprime la totalité (varie en nombre également dans ce cas) :

    Elle a vécu toute sa vie avec le même homme.

    Tout adjectif : varie en genre et en nombre.
    Il signifie « seule, unique » :

    Pour tout aliment, il mange de la salade.

    Il souligne l'entièreté :

    Elle était toute énervée.

    N.B. : Dans ce deuxième cas toute pourrait être compris comme un adverbe et rester invariable.

    Tout pronom indéfini : varie en genre et en nombre.
    Au singulier, signifie l'entièreté :

    Tout est foutu !

    Au féminin et au pluriel : il remplace quelque chose ou quelqu'un :

    Il a vu les candidates, toutes sont très belles.
    Il a vu les programmes, tous étaient sans intérêt.

    Tout nom : invariable

    Je prendrai le tout !

    Tout adverbe : invariable.
    Signifie « entièrement, tout à fait » et renforce un adjectif, un participe ou un adverbe :

    Ils étaient tout neufs !
    La tarte tout entière.

    Signifie « quelque... que » dans la locution tout... que :

    Tout propre qu'il soit, il ne le restera pas longtemps !

    Tout adverbe varie tout de même en genre et en nombre devant un mot féminin commençant par une consonne.

    Elles sont toutes respectueuses.

    Attention :

    Employé avec autretout peut être soit adjectif (variable), soit adverbe (invariable) :
    Adjectif : quand il se rapporte au mot qui suit autre :

    Toute autre émotion forte lui sera fatale => insistance surémotion forte

    Adverbe : quand il se rapporte à autre :

    Cet homme a une tout autre philosophie => insistance surautre

    Adjectifs de couleur

    - syntagmes (2 adjectifs ou 2 adjectifs séparés d'un de) => invariable.

    Des yeux brun foncé.
    Un chapeau vert d'eau.

    - 2 adjectifs séparés de et :
    on considère qu'il s'agit d'une seule indication à invariable.
    on considère qu'il s'agit de deux indications à variable.

    Des papillons vert et rouge.
    Une carpette verte et bleue.

    - noms ou syntagmes nominaux pris comme adjectifs à invariable.

    Un pull cerise, une robe bleu canard, de la peinture ocre, une fleur orange.

    Dans tous les autres cas : variable.

    Ecriture des chiffres

    Plus de panique à avoir de ce côté, la nouvelle orthographe permet de mettre des tirets partout (sauf entre millier, million et milliard qui sont des noms).
    Ne pas oublier cependant :
    - Vingt et cent ne prennent s que quand ils terminent le numéral.
    - Mille ne varie pas.

    Mille-cent-quatre-vingt-deux
    Mille-cent-quatre-vingts

    Davantage - d'avantage

    Davantage est un adverbe de supériorité. Il peut être remplacé par plus. (1)
    D'avantage est composé de la préposition de (forme élidée) et du nom avantage. (2)

    Le sens est donc complètement différent...

    1. Elle a dormi davantage.
    2. Il a plus d'avantages que moi pour réussir ce cours.

    Quand - quant

     

    Quand : utilisé avec une subordonnée de temps (1) ou une question (2).
    Quant : signifie « en ce qui concerne », préposition (3).

    1. Il ne sait pas quand il reviendra.
    2. Quand reviendras-tu ?
    3. Quant à son retour, il ne peut pas encore nous donner de date.

    Ou - où

    Ou est une conjonction de coordination qui signale un choix entre plusieurs choses (1).

     est un adverbe interrogatif (2) ou un pronom relatif (qui introduit un complément de lieu) (3).

    1. Je prendrai des pommes ou des poires.
    2. Où est-il parti ?
    3. Elle ne sait pas encore où elle habitera.

    T- (euphonique) - T' (pronom personnel élidé)

    Le t euphonique est la lettre placée pour faire la liaison lors d'une inversion sujet-verbe ; il n'a aucune valeur. Il n'est pas nécessaire pour des formes verbales se terminant par t ou par d. Il est encadré par des tirets. (1, 2)
    Le t pronom personnel élidé s'utilise avec une apostrophe. (3)

    1. Marie viendra-t-elle ?
    2. Paul aime-t-il la marche ?
    3. Va-t'en ! (du verbe s'en aller)

    Quelquefois - quelques fois

    Quelquefois signifie « parfois, un petit nombre de fois ». (1)
    Quelques fois signifie « plusieurs fois ». (2)
    => Pour orthographier correctement, il faut comprendre le sens de la phrase.

    1. Elle se demande quelquefois si elle y arrivera.
    2. Il a tenté quelques fois cet examen.

    Qui - qu'il

    Qui est un pronom relatif, soit il est le sujet indéfini du verbe qu'il introduit (1), soit le sujet du verbe qu'il introduit se trouve avant lui. (2)
    Qu' est la forme élidée de que, soit il introduit le sujet (il) et le verbe de la relative (3), soit une forme verbale impersonnelle (4).
    Truc : on peut toujours remplacer le qu'il par que lui (sauf dans les tournures impersonnelles).

    1. Elle ne sait pas qui viendra.
    2. Le chat qui miaule.
    3. Elle ne sait pas qu'il viendra.
    4. Il ne faut pas qu'il pleuve.

    N.B. : dans les exemples 1 et 3, le sens diffère.

    Verbes en -er - verbes en -é

    Utiliser la forme infinitive quand on peut remplacer le verbe par « faire » à l'infinitif ou un verbe similaire.

    1. J'ai visité ce musée à J'ai fait ce musée
    2. Je viens d'aller la conduire à Je viens de faire / Je viens d'aller la faire

    Quelque que - Quel que - quelque

    1. Quelque pomme que vous preniez, elle sera toujours bonne.
    2. Quelque mauvaise que soit cette pomme, vous la mangerez.
    3. Quel que soit le temps, nous irons à la mer.
    4. Quels que soient ses défauts, il reste un bon garçon.

    Dans le premier exemple, quelque est un déterminant indéfini qui introduit une proposition de concession.
    Dans le second exemple, il s'agit d'un adverbe invariable. Truc : ce quelque... que (qui précède un adjectif ou un adverbe) peut être remplacé par si... que.
    Dans le troisième et le quatrième exemple, quel(s) est un attribut détaché du sujet, il s'accorde donc avec celui-ci. Il s'utilise avec les verbes être, vouloir, pouvoir (ou assimilés) conjugués au subjonctif.

    Quelque (déterminant indéfini) - quelque (adverbe)

    Quelque est un déterminant indéfini quand il se rapport à un nom (variable). Il signifie « plusieurs » (1).
    Quelque est un adverbe quand il signifie « environ », « un certain, un quelconque ». (2, 3)

    1. Il a reçu quelques cartes postales.
    2. Il y a quelque temps.
    3. Si vous avez quelque crainte, venez me voir.

    Aussi non - ou sinon

    Aussi non ne signifie rien... Il s'agit là d'une erreur courante, le terme correctement employé est ou sinon.

    Source :http://www.oodoc.com/t-erreurs-courantes.php

--------------------------------------------------------- -------------------------------------------------------- ---------------------------------------

Image qui suit la souris