• Texte informatif et explicatif

    Définition et caractéristiques des textes informatifs et explicatifs

      

    Dans la catégorie des textes qui informent le lecteur, on peut en distinguer deux types : le texte informatif et le texte explicatif. Ces deux types de textes peuvent se ressembler, mais ont tout de même leurs caractéristiques et leurs règles propres.
     
    Le texte informatif et le texte explicatif sont tous deux construits principalement à partir de séquences explicatives et descriptives.
     

    Le texte informatif

    Le but premier du texte informatif est de fournir des informations précises sur un sujet. On produit un texte informatif lorsqu’on veut apprendre du nouveau au lecteur. L’auteur du texte informatif présente des faits tout en restant neutre et en ne donnant pas son opinion personnelle. Il ne s’agit pas non plus d’analyser le sujet ou de chercher à l’expliquer. 

    Fondamentalement, le texte informatif répond à six questions : Texte informatif et explicatifqui?, Texte informatif et explicatifquoi?, Texte informatif et explicatifoù?, Texte informatif et explicatifquand?, Texte informatif et explicatifcomment?, pourquoi? (la réponse à cette dernière question demeure en surface par rapport au texte explicatif).
     
    Ce type de texte est prédominant dans les articles de presse. Lire un journal, c’est principalement lire des textes informatifs.
     
    Dans le texte informatif, il n’y a pas de traces d’énonciateur. Le lexique est lié spécifiquement au sujet du texte. La typographie du texte informatif va aussi mettre en valeur les définitions, le lexique spécialisé et les exemples.

    Le texte explicatif

    On considère généralement le texte explicatif comme le niveau supérieur du texte informatif. Le but du texte explicatif est d’aborder le sujet plus en profondeur que ne le ferait le texte informatif puisqu’il vise à faire comprendre quelque chose au lecteur.
    Le texte explicatif répond essentiellement à la question « pourquoi? ».
    Le texte explicatif sert à décrire un phénomène, un événement ou une affirmation en se concentrant sur ses causes et ses effets.
     
    On retrouve des textes explicatifs dans les ouvrages scientifiques, les encyclopédies, les manuels scolaires et les articles de fond.

    Les procédés explicatifs

    Les procédés explicatifs sont un ensemble de moyens qui permettent de bâtir une explication.

    Procédé

    Définition

    Exemple

    La définition

    Elle consiste à donner le sens d’un mot à l’intérieur d’un texte.

    La salinité de l’eau est une mesure de la quantité de sel en milligrammes par mètre cube d’eau.

    La reformulation

    Il s’agit de la reprise d’une explication sous une forme différente.

    L’énergie géothermique utilise la vapeur d’eau ou l’eau chaude présentes dans les sols pour les transformer en énergie dans les installations appropriées. Autrement dit, l’énergie est produite à partir de sources thermiques se trouvant sous la croûte terrestre et dont on se sert pour actionner des turbines ou produire du chauffage.

    L’exemple

    Illustration du propos par une application concrète.

    Le phototropisme est davantage marqué chez certaines espèces de fleurs, comme le tournesol et le lys.

    La comparaison

    Elle associe deux idées semblables.

    Tout comme les éoliennes, les centrales de marée motrice sont soumises aux caprices de la nature.

    Le contraste

    Il fonctionne de la même manière que la comparaison, sauf que l’on fait ressortir les différences plutôt que les ressemblances.

    Contrairement au pétrole, l’hydro-électricité est une énergie renouvelable.

    L’illustration visuelle

    Il s’agit d’appuyer les idées sur un court document écrit, une photo, un schéma ou un graphique.

    [Un schéma expliquant le fonctionnement d’une centrale hydro-électrique.]

     
     
    Les procédés linguistiques

    Certains procédés linguistiques étoffent les explications.

    Le discours rapporté direct et indirect permet de citer les paroles d’un expert.

    Exemple:
     Ce spécialiste en sciences de l’environnement est d’avis que la rareté des combustibles fossiles entraînera une hausse des prix qui détournera les consommateurs des moyens de transport traditionnels. → [C’est de l’avis de l’expert qu’il s’agit.]
     
    La subordination permet de montrer le lien de sens qui unit les idées.

    Exemple:
     
    Les rayons solaires sont captés durant toutes les heures d’ensoleillement de sorte que l’énergie est emmagasinée même en l’absence de lumière. → [Le lien paraît plus clairement que si les deux propositions avaient été construites sous forme de deux phrases distinctes.]
    La ponctuation et les notes en bas de page servent à préciser le contexte de certains propos.
     
    Exemple:
     
     Texte informatif et explicatifPauline Marois est d’avis que la souveraineté est l’aboutissement nécessaire dans la démarche d’émancipation du Québec.

    1. Discours prononcé lors de la cérémonie d’assermentation le 9 octobre 2007.

    Les phrases à construction particulière comme les phrases emphatiques et les phrases à présentatif sont utiles pour mettre l’accent sur certaines informations.
     
    Exemple:
     
    Ce sont les mouvements de subduction des plaques tectoniques qui sont responsables de ces séismes répétés. → [La construction sous forme emphatique met l’accent sur les mouvements de subduction.]
     
    Structure des textes informatifs et explicatifs

     
    Tant le texte informatif que le texte explicatif doivent avoir une structure qui favorise une bonne compréhension du sujet chez le lecteur.

    L’introduction

    Les deux types de textes nécessitent une bonne introduction.
     
    Les éléments essentiels de l’introduction sont : le sujet amené, le sujet posé et le sujet divisé.
     
    Il ne faut pas oublier que l’introduction sert à présenter le sujet du texte au lecteur. Il ne faut pas plonger immédiatement dans les explications, mais y dire de quoi il sera question.
     
    Exemple:

    Sujet amené

    L’industrialisation est sans contredit l’une des révolutions les plus marquantes de la société occidentale. Au Québec cependant, elle fut freinée par l’emprise de la religion dans toutes les sphères de la société.

    Sujet posé

    Avec le recul des années, on peut se demander si les effets de l’industrialisation au Québec à partir des années 1850 ont été moins significatifs que chez nos voisins des autres provinces canadiennes et des États-Unis.

    Sujet divisé

    À ce sujet,  la croissance industrielle (1) va favoriser le commerce extérieur (2) et l’urbanisation (3) qui sont en constant développement depuis la deuxième moitié du dix-neuvième siècle.

    Le développement du texte informatif

    La présentation des idées dans le texte informatif est beaucoup moins soutenue que dans le texte explicatif. L’essentiel est d’y fournir les informations importantes pour bien situer le lecteur.
     
    L’ordre de présentation dépend du style de l’auteur et de la nature des informations. Il est important de regrouper les blocs de faits et d’information en suivant un ordre logique. Souvent, on commencera avec les informations les plus importantes pour compléter avec les informations secondaires.
     
    Exemple de division de l’information dans le développement
    Le développement du texte explicatif

    Dans le texte explicatif, l’introduction doit servir de phase de questionnement. Cette phase présente alors non seulement le sujet du texte, mais aussi les questions qui mènent à chercher l’explication que l’on va donner. par la suite.
     
    Exemple:
     
    Pourquoi le chiffre 3 a-t-il une valeur symbolique?
     
    Le développement fournit les réponses à ces questions. C’est la phase explicative. Le sujet est alors divisé en aspects. Pour chacun de ces aspects, on présente une ou des causes. Puis, les explications sont formulées à l’aide des procédés explicatifs. Finalement, on décrit la ou les conséquences de l’aspect étudié.
     
    Le texte explicatif passe fréquemment de la théorie à l’exemple, toujours pour assurer la meilleure compréhension possible du lecteur.
     
    Exemple:
     
    « Texte informatif et explicatifLe chiffre 3 a une valeur symbolique importante :
     
    - parce qu’il représente la trinité divine
    -parce qu’il représente la fertilité
    -parce que la lettre M (aime, amour…) est formée de 3 sommets. »

    Pour ce qui est de la progression des idées, le but est encore de rendre les explications le plus claires possibles. C’est pourquoi il est parfois conseillé de commencer par ce qui est le plus facile et le plus évident, pour terminer avec ce qui est le plus difficile.
    La conclusion reformule la problématique, résume les explications et propose une ouverture. Dans le cadre du texte explicatif, c’est ce qui sera désigné comme étant la phase conclusive. Les marqueurs alorsdoncen somme… sont généralement employés en tête de cette partie.
     
    Exemple:
     
    « En somme, la valeur du chiffre 3, qui marque ce qui est complet dans la littérature, prend ses sources dans l’histoire, entre autres dans la religion chrétienne et dans la langue française. Il serait intéressant de savoir si la signification de ce chiffre est la même dans les autres civilisations. »

    Texte informatif et explicatifLivres